31 décembre 2009

Les Brutes Abbatues Play Zappa loudly...

.....................................................................................



Au départ le combo est composé de :
(Qu'est-ce que vous dites ? je suis sourd d'une oreille nom de dieu!!)
Michel Deltruc: batterie portative, xylophone, mégaphones et jouets
Veronique Mougin: glockenspiel, xylophone et grosse caisse
Julien Bogenschutz: baryton
Didier Barroy: cor d'harmonie
Antoine Arlot: sax alto, mégaphones et jouets
et est originaire de Nancy / Forcelles st Gorgon, Lorraine-France.


myspace/lesbrutesabattues

Bonne Année, Bons Ovnis, Bon Zappa !

................................................................................


By VIRGINIA WHEELER
and VINCE SOODIN

Published: 09 Dec 2009

Une mystérieuse spirale géante de lumière qui a dominé le ciel de la Norvège à la mi-décembre a abasourdi les experts - considérant ce spectacle spacial comme un phénomène astral entièrement nouveau.
Des milliers de Norvégiens ébahis ont bombardé d'appels l'Institut météorologique afin de demander ce que la lumière incroyable - et qui pouvait être aperçue à la toute pointe de l'aurore sur des centaines de kilomètres - pouvait éventuellement être. Force est bien de consatater que le phénomène qui a été qualifié de "Star-Gate" a poussé les meilleurs scientifiques du monde entier et les militaires engagés à admettre qu'ils restaient déconcertés.




Pendant ce temps on en est pas en reste du côté de l'Est de la France
(siège géographique de la rédaction). En cette fin d'année les observations
d'UFO a pris le pas sur l'actualité de notre bon Saint Nicolas. A l'instar de
celles faites par Francis sosie non-officiel ardennais de Robert Plant.





L'astéroïde "Zappafrank" a été découvert par L. Brozek le 11 Mai 1980 and nommé ainsi en l'honneur de Frank Zappa. On en sait très peu à propos de ses propriétés géologiques, mais il semble mesurer dans les 6500 à 13000 kilomètres de diamètre. Son orbite est ellliptique et d'à peu près 4,08 années de durée.

Ce qui nous amène directement à un extrait d'une conversation de Zappa à propos du temps
[lors de "The Mothers Of Interviews Act II" menée en 1992 par Don Menn
]:

Matt Groening: Parlons de votre conception du temps.
Frank Zappa: Et bien je pense que tout arrive tout le temps et que la seule raison qui nous fait penser le temps de manière linéaire est due au conditionnement. C'est à cause de l'idée humaine du truc qui est: - Il y a un début et il y a une fin - je pense que cela n'est pas forcément vrai. Essayez plutôt de penser le temps comme une constante, une constante sphérique.
Matt Groening: - Dans quelle-
Frank Zappa: ...tout arrive tout le temps, a toujours été et sera toujours.
Matt Groening: Donc cette tasse à café -
Frank Zappa: ...a toujours été remplie, et a toujours été vide -
Matt Groening: - a toujours été bue, et toujours été chaude -
Frank Zappa: ...Et elle a toujours été balourdée et un gars l'a toujours peint et ainsi de suite et sans arrêt;
tout arrive tout le temps
Matt Groening: Pourquoi cette tasse vide a un sens pour moi ?
Frank Zappa: I don't know.
Matt Groening: Vous comprenez ce que je veux dire à travers ça ?
Frank Zappa: Est-ce une question Zen ?
Matt Groening: Non, Pourquoi est-ce que je me dis: "Oh j'ai déjà - la tasse que j'ai bue il n'y a pas longtemps semble être pleine"
Frank Zappa: Well, c'est parce qu'elle n'est pas pleine dans cette version particulière de ...
Matt Groening: Notre perception ?
Frank Zappa: On s'arrange avec le temps du manière quasiment pratique. Nous avons divisé notre propre univers personnel et notre style de vie de manière à ce qu'il soit régit par des tranches de temps et nous avançons par crans, jour après jour et vous apprenez seulement à découvrir vos limites (#the deadlines). C'est juste une convenance humaine. Ce n'est pas, en ce qui me concerne, une bonne explication de la façon dont les choses fonctionnent. C'est uniquement la façon dont les humains s'expliquent la chose. C'set aussi réel pour moi que le fait que tout arrive tout le temps. Et le fait que votre tasse de café est pleine ou non ne prouve rien. C'est comme - voici une autre façon de l'expliquer: quelque chose dépend plus souvent de "quand il est", que de n'importe quelle autre truc. Vous ne pouvez pas définir correctement quelque chose avant de comprendre quand il est.
Matt Groening: Où dans le temps?
Frank Zappa: Yeah Quand est quoi (#When is What). Sans une parfaite connaissance du Quand, vous ne pouvez rien avoir affaire avec, vu ?. Car si vous aviez analysé cette tasse un peu plus tôt, elle était pleine. Dans quelques minutes vous allez shooter dedans et cela n'existera plus du tout. Le statut de la tasse dépend du moment ou vous l'avez examiné.
Don Menn: Ce qui explique que le futur a toujours existé.
Frank Zappa: Oui; et la raison pour laquelle j'adhère profondément à cela, vous savez, est que c'est la meilleure explication à la prémonition de certaines personnes, parce qu'au lieu de regarder devant , elles regardent autour. Vous n'êtes pas obligé de regarder devant pour apercevoir le futur. Vous pouvez regardez par dessus!




On retourne aux OVNIs avec ce video-montage d'évènements qui ont marqué
l'actualité de l'Ufologie dans le monde depuis sa naissance jusqu'à nos jours,
et particulièrement en France depuis le débuts des années 40, le tout assez
joliment mis en scène.

Allez, Bonne Année, Bons Ovnis, Bon Zappa !
de la part du ZIF Crew



28 décembre 2009

"Take A Walk On A Wild Side" by Vodozoz

........................................................................................



"A pre release cover version of Lou Reeds Walk On The Wild Side.
Taken from the upcoming Vodovoz feat. Kristina Van De Sand album.
The video was shot in Hannover Nordstadt at 10 degrees below zero."
myspace.com/vodovoz

Une video envoyée en lien pour nous souhaiter un joyeux Noël et que
tout naturellement nous vous faisons partager, même si ce n'est pas
très Zappa, bien que, faudra y revenir dans un prochain post, tiens !

;-c

25 décembre 2009

Mouhamouhaahaaa !

.............................................




"Jewish Princess" home-made video

..............................................................................



par charlieglebby:
"For Olly who loves Frank Zappa, Hilarious song.
I'm sure Frank Zappa cared more about music than money,
this is under his own record label, so I trust that no one will
make a complaint about copyright."


24 décembre 2009

We're Only In It For The Sapin

.................................................................




En fait le but étant de placer aujourd'hui une photo de Frank avec un sapin, elles ne
sont pas légion, voilà qui est fait !
On est juste au début de la séance photo du prochain album
des Mothers menée par le photographe Jerry Schatzberg (*), tout le groupe est présent en grande
forme accompagné de Jimi Hendrix et Gail Z enceinte jusqu'aux dents (à droite).

En mars 1968, avec un an de retard, sort enfin le dernier LP des Mothers Of Invention:
"We're Only In It For The Money". C'est une attaque rangée des valeurs esthétiques et morales
du psychédélisme ambiant made in West Coast et tout particulièrement de la Beetlesmania galopante
qui a saisi toute la planète et les maisons de disques, bien avant que Michael Jack sonne.
Un accord a enfin été trouvé avec les avocats de Popaul (Mc Cartney) le visuel de la pochette des M.O.I. brocardant celle du "Sergent Peppers" sera "retourné", l'intérieur à l'extérieur et versa-vice ! C'est une annecdote, certe, reste que les emprunts à ladite-pochette ne s'arrêteront pas un instant tout le long de l'histoire impitoyable du rock 'n roll, (hommage ou manque d'inspiration?)... avec la kyrielle de procès en plagiat qui ne manquera pas de les accompagner.




Pour consulter les nombreuses pochettes 'piratées', , vous pouvez vous rendre sur ce site web
qui tente de les ressencer toutes. Dommage les repros sont de qualité inégale....




NB: Le concept original de la pochette des Beatles est une oeuvre de Peter Blake
et de sa femme Jann Haworth. Il ne s'agit pas d'un photo-montage mais
bel et bien de véritables silhouettes de carton
. La prise de vue est due au
photographe Michael Cooper.

*à l'origine de la célèbre photo de Zappa avec des couettes sur fond jaune

23 décembre 2009

Reportage "Festival Présences" sur FR3

....................................................................................



# Vers la page source

22 décembre 2009

Finaly Zappa en multicanal sur France Musique !

.....................................................................................................



Bon, pour cause de grêve à France-Musique nous n'avons pas eu droit à la retransmission, avant-hier soir, du concert de la 1ère soirée consacré à Zappa lors du Festival "Présences" de Radio France sous la direction de Peter Eötvös (voir post précédent). Même pas grave d'abord ! Pffff, filons fissa sur le portail de la chaîne de radio écouter de la 'musique sérieuse' de Frank Zappa et en multicanal s'il vous plaît ! et hop, "Dupree's Paradise" et "Perfect Stranger" et oui... il s'agit effectivement bien d'eux, ceux-là même qu'on nous avait promis précédemment. Wowie Zowie et en Dolby 5.1, non je craque !!! pince-moi je rêve.
C'est Noël, sonnez violons tintez clochettes !
WAY DOWN IN FRANCE

(on en dira pas autant de "The Black Page":
pouah caca pouah ou alors il nous manque
plusieurs canaux !?)

et merci France Musique !


VERS LA PAGE WEB DU MULTICANAL
Enregistrés dans le cadre du festival Présences,
retrouvez les concerts hommage à Frank Zappa
disponibles en technologie multicanale (Wow!)

• The Black Page (1984) (création mondiale)
Pour percussion solo & électronique
Jitka Hostrpovà, alto
Florent Jodelet, percussion
Sequenza 9.3
Catherine Simonpietri, direction
# Ecouter "The Black Page" en son multicanal

• The Perfect Stranger (1984)
• Dupree's Paradise (1984)
pour grand ensemble
# Ecouter en "The Perfect Stranger"
et "Dupree's Paradise" en son multicanal




UTILE:
Pour une bonne écoute de ce programme vous devez posséder un système 5.1 comportant 5 enceintes et 1 caisson basse, ainsi qu'une carte son 5.1 Surround convenablement installée et connectée.

• Pour les utilisateurs de Windows
- L'application Windows média player 9 (ou supérieur) doit être installée sur votre système d'exploitation.
-Si sur la page web, le lecteur média player n'apparaît pas, vérifiez que votre navigateur accepte les modules externes ou activeX.
-Vérifiez les réglages Surround 5.1 de Windows
Dans le "panneau de configuration", cliquer sur "sons et périphériques audio" puis sur l'onglet "audio" et sur "paramètres avancés de lecture audio" puis vérifier que la configuration
" haut-parleurs à effet Surround 5.1 " est sélectionnée.


• Pour les utilisateurs de Mac OS X
- L'application du lecteur VLC doit être installée sur votre système d'exploitation.
- Les fichiers de playlist m3u que nous utilisons pour lancez les fichiers sons doivent s'ouvrir avec VLC.
Pour cela télécharger un de ces fichiers sur votre Mac en cliquant droit sur un des liens nommés "Lecture avec VLC" se trouvant sur les 2 pages d'écoute. Dans le menu qui apparaît, cliquez sur "Télécharger le fichier lié sous...". Enregistrez-le sur votre bureau afin de le retrouver facilement.
Sélectionnez ensuite ce fichier et tapez [Commande]-[I] sur votre clavier, une fenêtre d'information s'ouvre. A l'intérieur de cette fenêtre vous trouverez "Ouvrir avec" juste en dessous dans le menu déroulant sélectionnez l'application VLC qui devra ouvrir le fichier m3u sélectionné. Si VLC n'apparaît pas dans liste, en bas de celle-ci cliquez sur "autres" et chercher le dossier où vous avez enregistré VLC.
Quand vous avez trouvé et sélectionné VLC, dans la fenêtre d'information cliquez sur le bouton "Tout modifier". VLC est à présent l'application par défaut qui ouvrira les fichiers playlist m3u.
Fermez la fenêtre d'information, la lecture avec VLC est à présent opérationnelle.
-Vérifiez les réglages Surround 5.1 de OS X
Dans le dossier "Application", ouvrir le dossier "Utilitaires", double cliquer sur "Configuration audio et midi" puis sur "Configurer les hauts parleurs", cliquer sur "Multicanal", à droite dans le menu déroulant doit apparaître "5.1 Surround".



Pour une bonne écoute d'un système Surround 5.1, il faut respecter quelques règles simple dans le positionnement des enceintes. Toutes les enceintes sont placées sur un cercle imaginaire dont le centre est la position d'écoute.

Les enceintes avant gauche et avant droite sont positionnées dans un triangle équilatéral de 60° et les enceintes arrières doivent être situées à la même distance de la position d'écoute mais à un angle compris entre 100° et 120°, comme illustré sur le diagramme. L'enceinte centrale doit être placée précisément à mi-distance entre les enceintes avant gauche et avant droite et à la même distance de la position d'écoute. Ce qui signifie que, idéalement, elle sera placée légèrement derrière les enceintes avant gauche et avant droite.


NB: Les œuvres étant normalisées à +10 dB pour le canal Basse ou "LFE" celui-ci doit donc être configuré sur votre système d'écoute à +10 dB.

Codage des fichiers
L'encodage utilisé pour cette première diffusion est le wma de Microsoft, 192 kbps, 48 kHz, 5.1, 24 bit, CBR.
Lecteurs testés
-Sous Windows la lecture des fichiers en Surround 5.1 a été testé avec le lecteur Windows média player 9.
-Sous Mac OS X la lecture des fichiers en Surround 5.1 a été testé avec le lecteur VLC (Release 1.0.3)


;-c

"Z" comic strip

.................................



GONG "How To Stay Alive" video

......................................................................



On se console comme on peut:
A wonderful manga animation of Daevid Allen's drawings
by ace Japanese team Mood Magic, who also made System 7's Hinotori
From the new Gong album "2032" released 21-09-09
http://www.planetgong.co.uk

21 décembre 2009

69yo !

........................................................

Zappa Perfect Paradise in Radio France

...................................................................................




Concert du soir par Producteurs en alternance
du lundi au vendredi de 20h à 22h30



NDLR: NoOON, C'EST LA GRÊVE SUR FRANCE MUSIQUE !!!


Lundi 21 décembre 2009 / 20 h
Hommage à Frank Zappa (1ère Partie)

Concert donné le 13 novembre 2009
à la Maison de Radio France, Paris
Salle Olivier Messiaen dans le cadre
du Festival Présences.


Peter Eötvös
• Seven, concerto pour violon et orchestre
• IMA, pour douze solistes, chœur et orchestre

Frank Zappa
• Dupree's Paradise
• The Perfect Stranger


Patricia Kopatchinskaja, violon
Pedro Amaral, synthétiseur
Philippe Dao, nouvelles technologies
Fuminori Tanada, piano et synthétiseur
Chœur de Radio France
Michel Tranchant, Chef de choeur
Ensemble Sequenza 9.3
Catherine Simonpietri, Direction
Orchestre Philharmonique de Radio France
Peter Eötvös, direction



19 décembre 2009

Philly Galaxian Flash-Game

.................................................................



# la chasse aux scores est lancée !
# direct fichier swf
Flash game Philly '76 promo
3 levels
(LOoL)

18 décembre 2009

Ink and gouache on Mothers Of Invention

........................................................................................



# agrandir l'image

Hello! I am Tom J. Hughes, an illustrator, filmmaker and writer
from the United Kingdom. Nestled amongst all the paraphernalia I
find on YouTube and Google, you will find some of my work on this
blog
. If you would like to see more projects in a more ordered
environment, then please visit my portfolio website.

16 décembre 2009

"The Bouillabaisse Uncut" by Pat Moriarity

.........................................................................................



Infos de l'auteur: "Cette chanson de Larry Fischer a toujours été considérée comme un rêve psychédélique, une sorte d'interlude marginal à la Sg. Pepper. Rien de bien méchant jusqu'à ce que Fisher d'après les dires de Mumy ( Bill Mumy du duo Barnes & Barnes, producteurs de deux des albums du Wild Man ) ne devienne convaincu par les textes subliminaux de la chanson d'une conspiration envers lui fomentée par Barnes & Barnes, Dr Demento, Frank Zappa et 'Weird' Al Yankovic. Conspiration ayant pour but de le sevrer de son pénis, de le jeter à l'océan et de le découper en petit morceaux afin de nourrir les requins (ndlr: marteaux?)." PatMoriarity.com

Who the fuck is LARRY "WILD MAN" FISCHER * !?
Lorsqu’il ne chante pas, il semblerait que chaque moment de la vie de Larry Fischer soit d’une difficulté insurmontable. Il apparaîtrait même qu’en dehors de ces quelques moments de création sauvage, sa vie ne soit que souffrance et confusion. Et pourtant, tous les deux jours environ, Larry Fischer décide de quitter le monde du show-business. Il donne pour cette décision de bonnes raisons, entre autres le fait que la CIA et Frank Zappa se sont associés pour mettre sa tête à prix et envoyer à ses trousses des hélicoptères remplis de mercenaires.
Né en 1945, Larry Fischer a passé une grande partie de sa vie à fuir des menaces imaginées comme celle-ci, et à désespérer les quelques personnes qui voulaient lui venir en aide. La vie trépidante de Larry Fischer, maniaco-dépressif, schizophrène et paranoïaque clinique, est telle qu’on peut l’imaginer, en dents de scie dans le meilleur des cas. Il est renvoyé de l’école parce qu’incapable de s’empêcher de chanter en classe, envoyé une première fois à l’asile par ses parents, ne sachant plus que faire de lui, libéré puis renvoyé à nouveau après avoir attaqué sa mère avec un couteau de cuisine.



Ses séquences paranoïaques lui font rejeter ses amis les uns après les autres et les accepter à nouveau dès l’accès de colère passé. Il passe ainsi de l’amitié la plus sincère à de terribles scènes d’accusation et, parallèlement, de l’enthousiasme le plus exalté à des délires de persécution. Il se représente le monde entier, et surtout l’industrie de la musique, comme rempli de menteurs et de voleurs (Liar & Thief, Don’t Be a Singer.)

Et qui pourrait lui prouver le contraire? Sur la jaquette de l’album "An Evening With Wild Man Fischer" qu’il produisit, Frank Zappa dit de lui : « Wild Man Fischer est une personne réelle qui vit à Hollywood. Enfant, il était très timide. Il n'avait pas d'amis. Un jour, il décida de devenir un peu plus agressif. Il écrivit ses propres chansons et les chanta aux gens qu'il rencontrait en leur expliquant qu'il n'était plus timide désormais. Tous le prirent pour un fou. Sa mère le fit deux fois enfermer dans un hôpital psychiatrique. (…) Attendez plusieurs écoutes avant de décider si vous aimez ce type ou non. Il a quelque chose à vous dire, que vous vouliez l'entendre ou non. »



Le portrait-documentaire qu’en a réalisé Josh Rubin en 2005 : "Derailroaded" est peut-être la meilleure introduction à sa vie et son œuvre. C’est peut-être aussi un des reportages musicaux les plus émouvants qui soit. On y voit un homme entièrement immergé dans son propre délire, jusqu’à la noyade.
Selon la légende, c’est donc Frank Zappa qui découvrit l’homme sauvage. À cette époque (vers 1968) Larry Fischer était un musicien de rue, un excentrique qui avait ses habitudes sur les trottoirs du Sunset Strip d’Hollywood et se produisait dans tous les talent-shows de la région. Zappa décide sur un coup de tête de produire un album de ce qui lui semble être un des musiciens et des chanteurs les plus originaux de son temps et le plus digne de figurer sur son nouveau label Bizarre.
Suite et source: www.lamediatheque.be

Zappa finira par se fâcher définitivement avec l'énergumène après que celui-ci eut agressé ses enfants au domicile familial en leur balançant leurs propres jouets au visage. D'où le titre de la chanson "I'm Sorry Mister Zappa" présente sur la compilation du chanteur déjanté présente sur ®iTunes.

15 décembre 2009

"Encores" par les Cris de Paris (CD)

..........................................................................



ENCORES
Chamber Choir Les Cris de Paris
conducted by Geoffroy Jourdain

Alpha 888 - 1 CD / 1:17:49

Le Cd des "Cris de Paris" entre-aperçus sur Arte est dispo chez Outhere Music, une production Alpha: "Depuis des années, le chœur de chambre Les Cris de Paris, reconnu pour son engagement en faveur de la création contemporaine, a pris l'habitude de terminer ses concerts par un « encore » (un bis pour les francophones), spécialement écrit par les arrangeurs du groupe à partir d'une chanson a priori étrangère au monde de la musique classique. Au fil du temps, un répertoire sans équivalent s'est ainsi construit, composé de facettes multiples : Brel, Gainsbourg, Dutronc, mais aussi Madonna, Zappa, Björk et Spears (Britney...)."

• Peaches en Regalia (Frank Zappa)
• Womanizer (Britney Spears)
• Toi mon toit (Elli Medeiros)
• Cherchez le garçon (Taxi Girl)
• Manon (Serge Gainsbourg)
• Hunter (Björk)
• Nahna wil amar jiran (Fairouz)
• Brava (Mina)
• Hung Up (Madonna)
• The Look of Love (Casino Royale)
• Can't Get Out of My Head (Kylie Minogue)
• Dugenou (Thomas Fersen)
• A Day In the Life (The Beatles)
• The Folks Who Live On the Hill (Peggy Lee)
• Wild Is the Wind (Johnny Mathis)
• Les Marquises (Jacques Brel)
• Cher (Brigitte Fontaine)
• Il est cinq heures, Paris s'éveille (Jacques Dutronc)

Dispo sur ®iTunes, Fnac, Virgin, eMusic etc...

14 décembre 2009

Zappa sur France Musique today - 10:30

....................................................................................



Concert du matin (réécoutable ici)
par Producteurs en alternance
Lundi 14 décembre 2009 de 10h30 à 12h

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Maison de la Radio : Zappa, Eötvös
Concert donné le 15 novembre 2009
Salle Olivier Messiaen de la Maison de Radio France.




Avec au programme, come on frenchy snap it:

PETER EOTVOS
• Lévitation pour 2 clarinettes, accordéon et orchestre à cordes
• Solitude-Magany, In memoriam Kodaly

FRANK ZAPPA
"Romantic Medley"/transcription pour récitant
et ensemble vocal féminin de Walter Boudreau:
• Penis dimension
• Dirty Love
• Teen-age prostitute

IGOR STRAVINSKY
• Quatre chants paysans russes
• Les Soucoupes

BELA BARTOK
• Les Noces, scènes de village
• Réalisation de la suite en 9 numéros de René Bosc

Simon Fournier, Récitant
Sabine Meyer, Clarinette
Wolfgang Meyer, Clarinette et cor de basset
Ensemble vocal féminin Héliade
Maîtrise de Radio France
Orchestre Philharmonique de Radio France
Sofi Jeannin, Chef de chœur
Elène Golgevit, Chef de chœur
Peter Eötvös, Direction

# Très bon reportage à cette adresse with moults détails...

"Sleeping In A Jar" video

.....................................................



ORIGINAL FOOTAGE: Spotlight
December 4, 1971 / Swedish TV - 34 min.
includes:
• Paris, December 15, 1970
• 200 Motels
• FZ Interview
• Sleeping In A Jar (animation clip)

Nous connaissions déjà cette video uploadée sur Youtube mais pas avec une telle qualité !
Il s'agit de la rediffusion issue de "Musikbyrån" le 26 Novembre 2003 sur la chaîne SVT 2
(toujours en Suède). Awesome isn't it ? la pub Perrier à côté c'est du pipi de chat !

13 décembre 2009

Zappa's first Gibson SG polaroïd

...................................................................



Source: books.google.fr
"The Words and Music of Frank Zappa" Par Kelly Fisher Lowe
Maintenant si vous captez l'américain vous pouvez lire tout l'ouvrage !

Lancement de Vevo, le Youtube des clips

......................................................................................



Depuis mardi, une nouvelle plateforme de musique en ligne gratuite est disponible aux States : Vevo. Cette plateforme bénéficie de nombreux promoteurs tel que : Universal Music, Sony Music, EMI et YouTube. Le principe de fonctionnement de Vevo est simple : les vidéos musicales présentes sur YouTube et appartenant aux producteurs associés à Vevo seront transférées sur la nouvelle plateforme. Pour le moment Vevo n’est disponible qu’aux USA et au Cananda mais , si tout se passe bien, son lancement en Europe devrait se faire dans le courant de l’année prochaine. Par la suite, la plateforme devrait proposer d’autres services comme la vente de places de concerts.

Avec ce site Vevo, c'est toute l'industrie musicale qui espère reprendre la main sur Internet. Sony Music et CBS sont aussi de la partie. ( pour en savoir plus ). Ndlr: Rien de nouveau sous le soleil puisque le principe existe déjà http://jukebo.fr/. La différence entre Vevo et Youtube c'est qu'il faudra se taper un écran publicitaire au début.



Dans la foulée tout le mode essaie de se sucrer au passage: Un euro par abonné et par mois, pour compenser les pertes liées à la consommation de musique sur Internet. C'est le plafond que la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), l'Adami (société civile pour l'Administration des droits des artistes et musiciens interprètes) et le MMF (Music Manager Forum) proposent de fixer aux fournisseurs d'accès à Internet (FAI) dans le cadre d'une « contribution compensatoire » pour financer la création musicale. Le projet, soumis à la commission Zelnick, n'exclut pas de taxer davantage les FAI qui devraient alors puiser dans leurs marges.

Ben voyons !

12 décembre 2009

"Remington Electric Razor" Revival Video

.......................................................................................



Une adaptation video du jingle "Remington Electric Razor" de Frank Zappa mise en ligne par topkashgar: AAAFNAA ! En est-il l'instigateur? nous n'en savons fichetrement rien. La seule chose de sûre c'est que c'est un fanatique de Linda Ronstadt !

Pour la petite histoire Zappa a composé ce spot-audio pour la célèbre marque de rasoirs électriques vers la fin des années 60 (et qui ne sera évidemment pas utilisé). Parvenu jusqu'à nous sur de nombreux bootlegs on y entend la bande accélérée d'un piano sur un riff de batterie supportant sa voix ainsi que celle de Linda (vraiment? le débat n'est toujours pas tranché). Frank y clame en guise de conclusion: "Cleans you, thrills you ... may even keep you from getting busted" de toute évidence pour mettre en garde la génération hippie. Se raser et rester clean étant un bon moyen de se prévenir des tracasseries policières c'est bien connu. Arf, arf, ca reste d'actualité! Chouette clip en attendant...

11 décembre 2009

Zappa icône des djeuns

.................................................



Repéré sur le portail du collectif "123KLAN", un studio de création
graphique fondé en France en 1992 et actuellement basé à Montréal.

10 décembre 2009

Le Retour de Zappa sur ©iTunes?

.....................................................................


Photo Jean-pierre Leloir

C'est plutôt bon signe de voir réapparaître un album de la discographie officielle de Frank sur ®iTunes. La série "Beat The Boots" étant une réédition de "Bootlegs" antédiluviens d'une qualité sonore épouvantable, Z'étaient cependant les seuls albums du moustachu que l'on pouvait s'offrir en téléchargement sur la plateforme d'Apple (avec une toute nouvelle série Beat The Boots III). La veuve du compositeur aurait-elle changé son fusil d'épaule depuis son coup de gueule contre le taux de compression des morceaux dispos sur le portail d'Apple qu'elle considérait inadapté à la qualité de la musique de son mari et qui l'avait poussé à retirer toute la discographie du maître sur un coup de colère ? Réjouissons nous donc de la présence de cet excellent album posthume à la vente en ligne, puisque c'est de toute évidence le mode actuel de distribution de la musique (comme l'avait imaginé FZ bien avant sa création en 1983). A quand les autres?, parce qu'ils nous manquent GRAVE !!!

Une question cependant: pourquoi les titres sont vendus à 1,29 € l'unité au lieu de 0,99 € en temps ordinaire alors que l'album n'est qu'à 8,99 € ? Pour nous pousser à l'acheter en entier ?


itunes.apple.com/fr/artist/frank-zappa

9 décembre 2009

ZAPPA à Bercy 17 sept. 1984

.............................................................



Plusieurs 'Z' videos à caractère anthroplogique viennent d'être ajoutées sur Youtube. Le son et l'image sont pourris mais comme à chaque fois l'émotion est au rendez-vous ! Sur cet extrait en live @ Bercy en 1984, on assite à la fin du morceau "Let's Move To Cleveland" suivi de "The Closer You Are" où ca déconne tellement grave sur scène que Zappa va en perdre le fil de ses paroles submergé par une crise de rigolade générale. S'en suivent "No No Cherry" (transformé en 'No, No Blowjob'?) et le début de "Cosmik Debris". Snif, snif, c'était la dernière fois que j'assistais à un de ses shows. We miss you Frank. Vers les autres extraits de Bercy (dont "Penguin in Bondage" avé un p'tit bout de "La Marseillaise").


# billet perso de 6SKO

PS: un bootleg de ce show parisien circule sur le net,
le genre de truc hébergé par Rapidshare, U see ?
Le son est assez correct pour une fois...
saurez vous débrouillez tout seul pour
le trouver sur Google, non ?

;-c

Guillaume Dauzou photographe @ Zappannale #20

.........................................................................................................



Très belles photos prises lors du dernier et vingtième festival de Bad Doberan
sur le site de Guillaume Dauzou, membre historique de Zappa In France et nez-en-moins
ami. Pour les distraits GD nous avait fait la primeur d' un reportage quotidien en direct de la
manifestation et en exclu. Moustachu, reporter et photographe: que de talents dans un seul
homme !

;-c

8 décembre 2009

Google Chrome pour Mac enfin dispo

............................................................................



Google Chrome pour Mac est enfin disponible
Essayez la version bêta dès aujourd'hui !

Nous avons le plaisir de vous informer qu'une version bêta
de Google Chrome est désormais disponible pour Mac OS X




Voici le travail de l'équipe Google Chrome en quelques chiffres:
• 73 804 lignes de code
• 29 builds de développement
• 1177 bugs corrigés
• 12 participants et éditeurs de bugs externes ont travaillé sur la base
de code Google Chrome pour Mac et 48 autres ont contribué au code
• 8 760 verres de soda et tasses de café



Merci de votre patience ->[Download]
N'attendez plus pour tester
Google Chrome pour Mac.

L'équipe Google Chrome
www.google.fr/chrome

"Los Angeles, Portrait of a City" chez Taschen

.................................................................................................



"LOS ANGELES, PORTRAIT OF A CITY" chez TASCHEN
Comment Los Angeles est devenue L.A.
Histoire visuelle de la cité des anges

Relié, 25 x 34 cm (9.8 x 13.4 in.), 572 pages
€ 49.99 Edition multilingue: Allemand, Anglais, Français

De la première photo connue prise à Los Angeles jusqu’aux plus récents panoramas tentaculaires, cet hommage photo à la Cité des Anges est la première enquête approfondie qui regroupe tous les témoignages photographiques existants sur l’histoire de la ville. Explorant l’histoire culturelle, politique, industrielle et sociologique de LA grâce aux contributions d’une myriade de photographes, notre ouvrage examine les grandes étapes de l’histoire de la ville depuis le boom immobilier des années 1880 jusqu’à l’extension incontrôlée de la ville dans la seconde moitié du XXe siècle. Avec plus de 500 images, LA est montrée émergeant d’un no man’s land désertique pour devenir un paradis horticole grâce à d’énormes travaux d’irrigation.



Les grands événements qui ont captivé l’attention du public, les deux Jeux Olympiques, l’assassinat de Robert Kennedy, les émeutes consécutives à l’affaire Rodney King, révèlent une cité aux multiples facettes. A côté des personnalités, architectes, artistes et événements marquants de Los Angeles, Hollywood, capitale mondiale du Show Business, et ses stars, ne sont pas oubliées. Nombre des mouvements culturels pop qui ont commencé à Los Angeles, tels le surf, les restaurants diététiques, les hot-rods, sont aussi présentés ici, tout comme les crimes et criminels célèbres de la ville. Ce livre révèle une nouvelle dimension de l’histoire visuelle d’une des cités les plus connues et les plus photographiées au monde, avec des centaines d’images récemment découvertes signées Julius Shulman, Garry Winogrand, William Claxton parmi beaucoup d’autres. Extraites d’archives historiques majeures, de musées, de collections privées et d’universités, ces images sont accompagnées de textes éclairants de Kevin Starr, célèbre historien de Los Angeles et de David L. Ulin, expert en histoire littéraire de LA.




# page 476

• Celui-là je crois que vais me le payer ! Que ne ferait-on sans Taschen d'abord ! Cet éditeur basé à Cologne est passé maître dans les ouvrages de collection traitant de design graphique, de cinéma, de photo, d'architecture (voir des plans originaux de la Tour Eiffel!), d'objets cultes etc... Sont trop fort ces teutons ! Concernant ce fabuleux ouvrage, on peut même le consulter en ligne EN ENTIER! et puis après passer la semaine sur leur portail...
Raaah Lovely !



Zappa's Tshirts rest-O-ration enterprise N°2

........................................................................................



6SKO, le graphiste de ZIF s'est mis dans la tête de 'ressusciter' les T-shirts mythiques de Frank Zappa. De passage hier soir dans nos locaux il arborait celui de la fameuse interview sur la TV finlandaise millésimé 1974. Nice isn't it ? renseignements







Cet autre T-shirt en 'traitement vectoriel' et dispo à la vente chez Redbubble
n'est pas mal non plus...


7 décembre 2009

Devendra Banhart change de look

......................................................................



"J'ai abandonné ma moustache à la Zappa parce que ma mère trouvait
que je ressemblais à un vendeur d'oranges mexicain"

La suite là: blogs.lesinrocks.com/photos/?p=458


1er album Cripple Crow/Sept. 2005

Ndrl: "Il était temps, par la même occasion si le chanteur pop-folk psychédélique américain d'origine vénézuélienne pouvait aussi arrêter de pêcher allègrement dans l'iconographie zappaïenne ça serait pas mal non plus ( pochettes, freak attitude, red sofa etc...)"

Et Frank Zappa rencontra Jack Kirby

............................................................................



Step inside the Fourth World as we
relive that one magical day when…
FRANK ZAPPA met JACK KIRBY!
(traduit de l'américain par le Studio'H)
et publié par Royalflush Magazine
Text original by Jeff Newelt
Illustration by Rick Veitch
Photos by Michael James Zuccaro

J'ai toujours été un inconditionnel de tout ce qui concerne la Bigteam: Superman, Shazam, Hulk et la Chose. Du chocolat et du beurre de cacahuètes également. Aussi lorsque je suis tombé sur une photo de Jack Kirby et de Frank Zappa 'bras-dessus-dessous', mes synapses ont commencé à pétarader comme le FBI à Waco.

Etaient-ils amis? Avaient-ils sympathisé? Joué aux figurines ensemble ? WTF ! Je devais absolument savoir.

Pour ceux qui ne sont pas aussi branchés que nous, véritables geeknoïds intoxiqués, Jack Kirby est l'artiste visionnaire qui a créé Les Quatre Fantastiques, les X-Men, Hulk, Thor, Le Surfer d'Argent, Captain America... c'est tout l'univers de Marvel qui est sorti tout droit de sa tête (ainsi que de celle du scénariste Stan Lee). Dans les années 70 il travaille en solo et invente les personnages cosmiques exentriques que sont - The New Gods, Omac, Forever People, Eternals, Devil Dinosaur, Kamandi, Demon, tout ces trucs dingues, jazzy et mythiquement psychédéliques.

Frank Zappa était un musicien iconoclaste doublé d'un génial compositeur/producteur/guitariste. Il a mélé l'humour, l'avant garde, le classique, la guitare-rock, le doo-wop, le dadaïsme, le jazz-rock et la satire politique. Il s'est alloué les services des musiciens les plus réputés et cotoyé des leaders mondiaux tels que Valclav Havel. Ses chansons sont de véritables bandes dessinées auditives, hypervisuelles, incluant des personnages hauts-en-couleur dans des scénarios tels que "Camarillo Brillo" qui renferme les paroles: “She had a snake for a pet / and an amulet / and she was breeding a dwarf / But she wasn’t done yet / She had gray-green skin / A doll with a pin / I told her she was awright / But I couldn’t come in.” Tout cela sonne juste comme un personnage ayant appartenu aux démons de Kirby.


Jack et Frank, deux bâtisseurs d'univers, un dans la musique, l'autre dans les comics. Mais quelle pouvait être la connection?

Il y a longtemps de cela je participais à une conférence au Nouveau Mexique afin de faire connaïtre les médias sociaux à des femmes-entrepreneurs et une des participantes s'esclaffa: "Oh vous, vous n'êtes pas un de ces amateurs de comics ? mon mari, Steve Sherman lui en est un." TOH ! Steve Sherman était un des assistants légendaires de Kirby ! J'ai donc fait la connaissance de Steve et c'est ainsi que j'ai appris que Jack et Frank étaient copains mais également voisins. Comment cela se faisait-il que cette amitié ait été aussi longtemps secrète ?

A peine une semaine plus tard, je me retrouve à boire un pot avec un compatriote, Flusher Paul Pope et ni plus ni moins que le plus jeune des fils de Frank, Ahmet Zappa ! Nous apprenons tout au sujet de Kingdom Comics, la nouvelle ligne de romans graphiques qu'Ahmet dirige pour Disney.
Petit retour en arrière obligé:
Ahmet n'est pas qu'un scénariste de film d'animation, il a baigné dans différents médias depuis qu'il est un tout jeune garçon. Il a été chanteur/compositeur dans "Z", un groupe de rock qu'il formait avec son frêre Dweezil dans les années '90, il a été acteur dans les séries TV "Rosanne" et Growing Pains" mais aussi dans des films comme "Pump Up The Volume" et "Jack Frost" et tout récemment il a participé à "But Can They Sing?" sur la chaîne cablée VH1.




Je m'empresse de lui monter sur le capteur d'écran de mon Blackberry l'image de son père et de Jack, ensemble, et il me répond: "Whoa, je n'avais jamais vu cela! Ca a été pris dans notre salon.... Il arrivait à Jack de venir fumer des cigares à la maison alors que mon père fumait ses cigarettes, et il n'arrêtaient pas de parler ensemble."

Une des choses que Jack et Frank avaient également en commun: une somme prodigieuse de bonté cosmique qui émmanait de leur caboche respective et qui n'était en rien causée par la consommation de drogues. Tous les deux appréciaient le tabac mais sans adjuvants. Nous avons eu d'autres choses à discuter ce soir-là, alors j'ai fait promettre à Ahmet de me recontacter le plus tôt possible et ainsi vendre la mèche sur ce duo magique honteusement méconnu. Et il tint promesse.

Ahmet, un des quatres enfants de Zappa, les trois autres sont Moon Unit (la plus agée), Dweezil (son fils aîné) et Diva (la plus jeune), a toujours été sa vie durant amateur de super-héros.

"J'ai toujours aimé Spiderman, un vrai dessert"
s'exclame Ahmet "Mon père adorait les BDs et il a été un des premiers à faire de la pub rock dans un comics-book, notamment pour "We’re Only In It For The Money" [in Fantastic Four #72, 1968, Natch!]. "Notre mère nous a même confectionné des costumes de Spider-man et de The Mighty Thor."



Le fils de la rock star grégaire a grandi sous le soleil en rencontrant nombre de musiciens célèbres. Mais ce n'est pas un rocker qui lui a fait prendre conscience du premier sentiment d'être entouré de personnes prestigieuses.

"Je n'étais pas du tout impressionné par les rock-stars parce que la musique possède son propre language et mon père le parlait donc nous le parlions aussi" explique Ahmet d'un ton neutre."Cela démistifie complètement la notion de gloire et de célébrité. Il n'y avait pas de considération du type: "OOOooooh, ce type a vendu des millions de disques !", nous n'avions d'intérêt que pour la bonne musique. Un des moments les plus importants de ma vie a été quand mon père m'a dit: "Va saluer Jack, c'est le gars qui a créé tous ces super-heroes que tu adores". Ca ma carrément retourné la tête. J'ai pensé que c'était incroyable et étrange que mon père puisse être ami avec ce type. C'était un peu comme faire la connaissance avec un véritable magicien!"

Et Jack a même apporté quelques cadeaux pour les enfants, mais malheureusement ce n'était pas des BDs.

"En réalité, il est venu une première fois avec des livres de Monsieur Bohomme, vous savez Monsieur Chatouille, Monsieur Impossible... j'ai pensé qu'ils étaient fantastiques et que "c'était lui qui les avait fait aussi?" Etrange. Je ne sais pas pourquoi il a apporté ces livres au lieu de ses propres Bds, mais plus tard, bien sûr, il a fini aussi par nous offrir des comics". Jack m'a offert son livre sur Le Surfer d'argent. Je ne savais pas quoi faire de ce mec en argent sur une planche de surf, il n'avait pas de sens à mon goût, mais il était super cool quand même". C'est à cette époque que l'Empire est sorti et ça a été énorme [l'Empire contre-attaque/1981–edition], et je me rappelle que Jack confia à Frank qu'il pensait que les histoires qu'il avait créées avaient contribué à façonner la saga de Star Wars, qu'il percevait un parallèle direct entre ses personnages et l'ossature du scénario du film."

De toutes les rock stars du monde, Zappa, célèbre champion de la liberté d'expression et de la défense des droits des artistes, possédait une qualité d'écoute des plus sympathiques.

"Jack a dit des trucs à mon père du genre 'Dark Vader, c'est le Docteur Doom et La Force c'est La Source' et que Georges Lucas l'avait plagié. Maintenant, ça vous ne pouvez pas le savoir, je n'étais alors qu'un gamin, mais je me rappelle avoir entendu lors d'un dînner familial qu'il avait été demandé à mon père d'écrire la musique pour Star Wars et qu'il avait refusé en répondant qu'il n'était pas intéressé. Ca aurait été vraiment étrange: la vie de nous, les fans de Star Wars, aurait pris un tournant complètement différent vu que la partition entière aurait pu ressembler à la musique de la Cantine de Tatooine."

Ce sont deux puissants univers qui sont rentrés en collision une nuit de 1981. Une amitié a vu le jour et un respect mutuel a pris forme. Ces deux titans ne sont malheureusement plus parmi nous mais leur esprit perdure à travers leur famille qui maintient la tradition vivante. Le seul regret, chers lecteurs de Royal Flush, c'est que nous n'aurons jamais la chance de visiter l'univers parallèle où Frank a réellement obtenu de composer la B.O. de Star Wars. Un endroit qui s'appelle Le Quatrième Monde.

Written by: Jahfurry



6 décembre 2009

Frank Zappa in Budapest [1991]

....................................................................



"GOOD BYE RED ARMY" Part One/ Frank Zappa in Budapest
Hungary Budapesti Búcsú Fesztivál, 30 juin 1991
Frank Zappa, Kőszegi Imre (drums), Babos Gyula (guitar)
Szakcsi Lakatos Béla (keybaords) Egri János (bass)
(la suite est dispo dans le menu contextuel final)

Le 20 juin 1991, Zappa s’envole pour la Russie et arrive 4 jours plus tard à Prague pour fêter le départ des forces soviétiques de Tchécoslovaquie (Ce sera l’occasion d'une improvisation sur un instrumental reggae, avec le groupe de Michael Kocab). Il poursuit ensuite son voyage par la Hongrie, où il rencontre le maire de Budapest, Gabor Demsky, et fait une apparition lors du Bucsu Festival @ Tabán en compagnie de sa Stratocaster fétiche...
Très belles photos sur le blog de "Cucamonga-company"


5 décembre 2009

Naked Angels sur Straight Records

.........................................................................................................................



N'en déplaise à Ségéla, le Net pour nous est un vrai miracle chaque jour que le Sofa fait ! Mettre la main et l'oreille sur ce qui nous aurait échappé sans cela. Echanger avec le monde entier, assouvir son amour de FZ sans attendre un hypothétique article dans la presse rock 'n roll. Les liens hypertexte ont cela d'intéressant qu'ils vous amènent souvent à découvrir d'autres choses que ce vous cherchiez. Phi Krapa Zappa ! (private joke).

J'en aurais pour preuve lors de notre visite virtuelle hier à la dernière demeure de Frank, (au bénéfice du réchauffement global) cette trouvaille inattendue sur le blog http://toestubber.com/ d'un article traitant d'un des premiers disques disques produit par le label Bizarre/Straight Records initié par Zappa en 69, d'un scan de la pochette originale de Naked Angels + un des titres en mp3 (Jeff Simmons & Randy Steirling – “Naked Angels Theme”). Dans le milieu des années 60's le mouvement Freaks agite l'underground US en s'inscrivant résolument contre la culture hippie quitte à assumer la violence et une certaine forme d'anarchie révolutionnaire.



Cette B.O. du film tourné par Bruce D. Clark raconte l'histoire du chef d'une bande de motards qui cherche à assouvir sa vengeance envers un gang rival de Las Vegas par qui il s'est fait tabassé. Obsédé par cette quête, il devient tellement violent et obsédé que son propre gang le jette avant de se raviser (! ). Le sexe et la violence sont omniprésents, un peu comme si Russ Meyer avait tourné "Easy Rider" !

. . . . . . . SPECIAL BONUS ! . . . . . . .


The Story Of Bizarre/Straight Records
(traduit de l'américain par le Studio'H)
Unknow source, publié dans "l'Oeil de Zappa"

Entre la fin de l'année 1968 et celle de 1969 des douzaines de labels indépendants ont émergé des cendres de la révolution psychédélique, ou de sa régression tout dépend à quel sens de l'histoire on se refère. C'était un temps ou la normalité était proscrite et peu importe ce qui traversait votre esprit, cela pouvait devenir le passeport de toute votre existence. La scène musicale californienne serpentait à travers le pays sur le train de l'underground et étendait ses dégats aux canaux cirés des tympans de réels criminels citadins endurcis, des groupes comme the Grateful Dead, Janis Joplin et Big Brother, Quicksilver etc, et il y avait toujours un nouvel underground pour grossir l'Underground, un cadre musical qui émiettait les aspets récréatifs de la paranoïa and autres confusions.

La Paramount possédait ces "mini-maîtres mutants", une bande de maniaques appellée the Mothers Of Invention. Un méchant envenimement musical qui voulait faire voler en éclats le mur des normes établies. Emmené par un as-cynique-cyanide nommé Frank Zappa, les Mothers devinrent le fer-de-lance de l'under- underground. Faisant surface à des occasions comme le Steve Allen Show. Un moment rare dans l'histoire du rock. On y voit Steve lire les paroles de "Hungry Freaks Daddy" hochant du caberlot et rongeant son frein tout du long en épousant la complexité de Zappa et des Mothers. Zappa apparaît et s'exprime, très classe, très intelligent, en vrai porte-parole pour la race des hippydorns. Puis les Mothers se mettent à jouer et le studio entier est ravagé. Ils ont effrayé pas mal de monde ce soir-là.
Très vite le groupe a ammassé une quantité énorme de produits vinyliques. La seule chose qu'ils ne faisaient pas, c'était de l'argent. Ils était fauchés comme les blés et Frank commenca à pêcher des idées chez les autres membres du groupe. Eventuellement, ceux-ci pouvaient faire cavalier-seul, comme on le fait avec l'argenterie dans certains mariages étrangers et ainsi devenir Little Feat, Geronimo Black, The Magic Band, etc. Mais Zappa suit sa vision de jeunesse et garde les Mothers en vie au travers de plusieurs formations faisant ses choux gras d'ominieux talents tels que Flo & Eddie, Ansley Dunbar, Jean-Luc Ponty etc. Jusqu'à ce que nous ayons vu les Mothers d'aujourd'hui - pure diluted dog breath... Boy -, je suis sûr que Zappa a dû coller sa guitare au dessus de son "basic nasal retentive" et retourner à Lancaster à qui il appartient. Cependant au même moment qu'il collectait ses habituelles ondes cervicales il s'efforcait de créer un des labels indépendants les plus inspirés depuis ESP Records.

Bizzare/Straight Records est le jouet de Frank, un label totalement dévoué à la capture de notes instantanéess et cela dans un but de documentation, pour le salut de la sociologie. Et pour cela nous devons lui être reconnaissant. Sa ténacité, peu importe la façon dont il a été méchament aveuglé par la continuelle insistence qu'il avait à vouloir signer ces artistes et les produire comme s'il faisait parti d'eux et non l'inverse, c'était la version de Zappa de comment ils auraient voulu sonner, pas exactement la leur. On s'en fout, Frank et son aptitude à collectionner l'essentiel du monde des monstres (# freakdom) sont importants because personne ne vous offre de "spit-on-a-shine". Tout du long de la courte mais fructueuse carrière de Straight/Bizarre (la seule raison pour laquelle ils ont survécu plus longtemps que n'importe quel autre label indépendant tenait au simple fait qu'Herb Cohen, le partenaire financier de Frank avait sous-traité les droits de distribution de Bizarre/Straight au toujours important Warner Bros. label).

Parallèlement à la production d'une paire de bons albums des Mothers sur son label (mon favori reste "Cruising Whit Ruben & The Jets" un des simple-albums les plus complexes jamais produit, si vous ne me croyez pas, écoutez juste le battement désynchronisé de la grose caisse qui s'étale tout le long du titre "Jelly Roll Gumdrop...") Frank arpente littéralement les rues d'Hollywood à la recherche de néomorphes sombres tels que Wild Man Fischer; Alice Cooper; Capt. Beefheart and the GTO's (peut-être sa découverte la plus importante en terme d'histoire sociologique).
La plupart de ces groupes et de ces artistes ont sorti des disques qui sont restés virtuellement inconnus et on peut les voir trainer dans quelques bacs poussiéreux au prix de $1.99 à $39. Ces albums sont importants, on peut les comparer à l' écho d'une "capsule culturelle à remonter le temps". Ils sont surtout fichetrement bons. Certains sont des exercices d'incohérence, d'autres exhalent un apperçu de la quatrième dimension du surréalisme..... dada, cubisme musical et quelque fois le non-sens gratuit juste pour le plaisir du non-sens gratuit... vous étes encore là ? l'histoire continue.

Pas de doute, le couronnement de Bizarre/Straight s'achèvera avec "Trout Mask Replica" de l'absurde et génial à la voix douce prénommé Capt. Beefhearth. Beefhearth sort juste de nombreux et désatreux problèmes financiers et musicaux avec des labels comme Kama Soutra et Blue Thumb quand il renoue avec son vieil ami de sa ville natale, Frank Zappa. Zappa et Beefhearth ont passé beaucoup de nuits poussiéreuses à jammer dans des bistrots locaux. Plus tard, quand Frank parlera à Don (le prénom du Capt: Don Von Vliet) d'enregister un nouvel album, le Capt. se posera et improvisera tous les titres en une cession d'environ deux heures. Avec l'aide de son Magic Band: Zoot Horn Rollo, Rockette Morton, the Mascara Snake (le frère de Don qui était complèrement "lavé" par des "milliers" d'acids poussait de temps en temps le Capt. à vomir une tirade contre l'abus des drogues) et Antennae Jimmy Semens. il ira s'installer en studio et dictera chacun des morceaux à enregistrer. Le résultat est un des meilleurs disques du moment, un monument d'abstraction lyrique, au phrasé musical alambiqué et absolument hors de contrôle. C'est grâce à "Trout Mask Replica" que Capt. nous prouve qu'il est probablement un des poètes les plus fins du XXe siècle...


;-c

4 décembre 2009

Present Day Composers Refuse To Die

................................................................................



Aujourd'hui est un jour spécial dans la vie de tout fan de Frank Zappa, c'est le 16e anniversaire de la disparition prématurée du compositeur californien emporté à l'âge de 53 ans par un méchant cancer de la prostate. Inhumé dans la plus stricte discrétion, une des dernières volontés de la famille en accord avec lui a été de laisser l'emplacement de sa tombe libre de tout signe distinctif afin de préserver l'endroit de manifestations intempestives de la part des fanatiques 'hardcore'. On les comprend.
Vers la tribute-page officielle du site Zappa.com





Reste que l'endroit est connu des officionados, à savoir au Westwood Memorial park Section D, plot #100. Zappa a été un bourreau de travail toute sa vie durant, gageons qu'inconsciemment il avait la prémonition que son trajet sur Terre serait des plus courts. # Source



3 décembre 2009

Ardisson lance son site perso

..............................................................



Le buzz du moment c'est l'ouverture du site www.thierryardisson.fr que l'animateur le plus insolant du paf décrit comme un "mausolée numérique", mêlant émissions télévisées et vidéos personnelles. Grâce aux archives hébergées par l'Institut National de l'Audiovisuel, les internautes peuvent désormais consulter les 10000 vidéos du journaliste. Le plus intéressant pour nous, hormis les interviews de Quincy Jones, Lou Reed, Serge Gainsbourg etc, C'est celle de Frank Zappa lors de l'émission "Lunettes Noires Pour Nuits Blanches" sur feu la Cinq. Malheureusement pas linquée sur le site sus-nommé, (je ne l'ai pas trouvée) mais que l'on peut consulter sur le portail de l'INA dans une version de meilleure qualité que celle de Youtube.

" J’ai voulu faire partager sur le net en accès libre tout ce que j’avais pu faire dans ma vie médiatique : publicité, journalisme, presse, littérature, télévision, cinéma... Bref, j’ai voulu proposer une sorte de "mausolée virtuel". Mais on aurait tort de ne voir que de la mégalomanie dans l’entreprise. Les qualités, les particularités ou la rareté de mes invités, plus les interviews auxquelles je les ai soumis, tout ça sur une période de 25 ans, confèrent à l’ensemble une véritable valeur documentaire et patrimoniale. C’est sans doute pour cette raison que l’INA a apporté au projet son soutien, ses équipes, son savoir-faire pour réaliser l’énorme travail de découpage et d’indexation de 7500 de mes interviews télévisées ! Je les en remercie du fond du cœur. Et pas seulement pour moi.
Bon visionnage !"
Thierry Ardisson

Marilyn Monroe tirait sur le bédo

....................................................................



NEW YORK - Un film amateur montrant Marilyn Monroe lors d'une soirée à l'atmosphère détendue et apparemment en train de fumer de la marijuana a refait surface, récupéré dans un grenier quelque 50 années après avoir été filmé. La bobine du film muet en couleur prise lors d'une soirée privée dans le New Jersey a récemment été achetée par le collectionneur Keya Morgan pour la modique de 275,000 $ auprès de la personne qui a tourné le film et qui a demandé à rester anonyme.

1 décembre 2009

Exposition et vente de tirages d’Alain Dister

............................................................................................


À l’occasion du lancement de l’Association Alain Dister, nous vous invitons à vous replonger dans son univers photographique, 40 ans de rock et de contre-culture. Vous pourrez également adhérer à l’association et commander des tirages numérotés des photographies d’Alain, réalisés d’après les négatifs originaux, par son tireur.

Alain Dister (1941 – 2008)
Photographe, rock critic et écrivain, Alain Dister a été le témoin privilégié de la culture rock, des années 60 à 2008. Du "Summer of Love" de San Francisco aux punks japonais, il fut toujours aux premières loges, aux côtés de débutants qui s’appelaient Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Pink Floyd, Frank Zappa...
Reporter légendaire des premières heures de Rock & Folk, il a notamment écrit de nombreux ouvrages sur les musiques, les contre-cultures et leurs grandes figures. Son travail photographique porte un regard à la fois tendre et objectif sur plusieurs générations de la “Youth Culture”. Site Internet d'Alain Dister : www.alaindister.com




Exposition et vente de tirages d’Alain Dister
Les samedi 12 et dimanche 13 décembre 2009 de 14h00 à 19h00
À la Galerie Favardin & de Verneuil
29, rue Duret - 75116 Paris
Métro Argentine

Organisation et contact : À 360 Productions
+ 33 (0)1 45 24 38 18 - production@a360.fr
www.a360.fr

Programmation du Festival Zappanale 2010

...........................................................................................



L'avant-programme du fameux festival situé à Bad Doberan est arrivé dans nos boîtes aux lettres. Encore une exceptionnelle moisson de groupes français qui souligne une fois de plus le dynamisme des groupes d'obédience zappaïenne dans notre hexagone. Avait été déjà annoncée dans la précédente newsletter de l'association la participation des groupes suivants:

• Zappatika (Royaume-Uni)
• La Centrale Scrutinizer Band (Brésil)
• The Paul Green School of Rock Music (États-Unis)
• Lilo Zapmospheres (France)
• Reynaldo Caballero (Espagne)
• Don Condor & The Outpost Texas (Allemagne)


Viennent d'être ajoutés sous réserve de modification:

• The Muffin Men (Royaume-Uni) pour leur 20e anniversaire
• Capillary Action, (Etats-Unis)
• Le Bocal (France)
• Polymixiidae, (Suède)
• Bongo Fury (on ne vous dira pas!)
• Plastic People of the Universe, (République tchèque)
• Sebkha Chott (France)
• Ensemble Ambrosius (Finlande)
• Jazz Project Hundeshagen (Allemagne)


Plusieurs autres groupes sont succeptibles d'être ajoutés au programme cependant...



Evénements spéciaux:
- - - - - - - - - - - -
10.8.2010
Concert d'ouverture, St. Catherine's, Hambourg

12.8. jusqu'au 15/08/2010
Exposition, conférences, débats, films et musique en direct
Cinéma et Kamp, Bad Doberan

12/08/2010
"Welcome to the show" grande fête de bienvenue
Cinéma et Kamp, Bad Doberan
- - - - - - - - - - - -



Nous aurons l'occasion de revenir sur cet événement dans les mois qui viennent
en attendant on peut toujours se rendre sur le site web de l'organisation.